Une cape d'invisibilité???

Cette crise du COVID-19 aura fait couler beaucoup de larmes mais aussi beaucoup de mots, beaucoup d'angoisses, beaucoup de changements de direction

L'association UNIDEL a toujours eu comme objectif la défense ,la revalorisation et la promotion de notre exercice.

Aujourd'hui le Ségur de la santé ressemble plus à une feuille de route d'un système quasi archaïque qui pourrait perdurer . Nous devons absolument battre les cartes . Ceci ne peut pas être fait sans la représentativité combative des infirmier(ères) libéraux(les) présent(e)s au quotidien . Aussi, bien que l'Ordre Infirmier soit en partenariat avec le Ségur de la santé pour les tables de travail, nous ne pouvons que constater et déplorer que les infirmiers(ères) libéraux(ales) et les infirmièr(e)s en général en soient écarté(e)s . Nous savons que l'Ordre Infirmier ne pèse pas sur les revalorisations ni salariales ni de la NGAP. Et ce n'est pas l'unique représentantion de certaines fédérations msp .. centres de santé ...Cpts .. FFPS qui va nous rassurer !

C'est pour cette raison que UNIDEL entre en résistance .

Un collectif vient de voir le jour avec l'ambition de représenter toutes les branches de notre profession public-privé, associatif, syndicaliste corporatiste ( ibode iade ipa puer.... ) L'objectif principal étant de pouvoir participer à ce Ségur de la santé dont nous avons été évincé(e)s encore une fois. Votre association y étant invitée nous ne manquerons pas de faire entendre notre voix

Finie cette mascarade de Ségur de la santé. La parole doit être donnée à l'ensemble des professionnels de terrain qui connaissent le mieux leurs métiers et leurs attentes. Les entités représentatives des infirmiers sont les mieux placées pour le faire et demandent leur intégration immédiate au Comité Ségur ! C'est maintenant pour demain la Santé!

Quelle que soit l'issue donnée à ce collectif nous essaierons de porter haut la défense de notre exercice libéral.

Le Communiqué de presse du collectif est visible sur ce lien:

https://twitter.com/unidel13/status/1266357894330679298?s=19&fbclid=IwAR3Cc2CAgGud4cUwWXh0gq6HfxfUJoDQ2SYJwoQIyl7puzQIQdVPcaCGlHE

Depuis le début de la crise sanitaire dûe au COVID-19, le gouvernement se moque délibérément de ses soignants, et plus particulièrement des infirmiers(ères).

Petite piqûre de rappel du 14 mai 2020!

Trop c’est trop ! La pandémie au COVID 19 a révélé les incompétences et les approximations de la gestion de crise.

Notre Président a déclaré en guerre et nous sommes allés à la guerre nous les infirmiers et infirmières. Nous nous sommes habillés de bric et de broc pour nous protéger mais surtout protéger nos patients eux si fragiles.

Armés de sac plastiques et de masques périmés nous sommes allés au front comme ils disent. Mais nous ne sommes ni des guerriers ni des super héros nous sommes des professionnels sacrifiés au prix de la comptabilité. Que ce soit en ville ou à l’hôpital nous sommes bafoués, ignorés.

Nos demandes sont systématiquement rejetées: huit amendements proposés tous rejetés en bloc le 12 mai dernier dont celui d’avoir la possibilité de dépister les patients suspects sans prescription médicale. Alors que la politique s’oriente vers le dépistage de masse il va encore falloir courir après une prescription pour pouvoir faire le test… aucune logique. La possibilité de vacciner sans prescription rejetée alors que nous le faisons déjà tous les ans pour la grippe…la couverture vaccinale maximale est prônée mais lorsque des solutions sont proposées alors on les balaie d’un revers. La possibilité d’établir un certificat de décès encore et toujours un acte médical pendant que des défunts gisent sur leur lit en attendant le sacrosaint certificat, des familles vivent avec leur mort pendant parfois plusieurs jours… quelle inhumanité. Alors nous avons espéré que cette crise fasse ressortir le meilleur et que les lignes bougent pour enfin réaliser que les infirmières et infirmiers ne sont pas que des petites mains exécutantes. Que ces professionnels savent réfléchir, observer et repérer des symptomatologies.

Le travail en collaboration ne pourra se faire que si les compétences de chacun sont reconnues.

La reconnaissance !

On nous a applaudit et porté aux nues pendant des jours… au final l’état nous propose une médaille!

Quelle blague alors que nous réclamons une revalorisation de nos salaires de nos actes, que nous travaillons toujours gratuitement parfois, que nos compétences sont ignorées.

Mais c’est nous faire offense que de proposer cela alors qu’il y a quelques mois nous étions dans la rue dans l’ignorance médiatique la plus totale.

Ce que nous réclamions à l’époque est d’autant plus d’actualité aujourd’hui. Infirmières, infirmiers il est temps d’arrêter d’espérer et d’agir. Ne nous laissons pas manipuler ! Leur seul objectif est de nous faire taire.

Soigne et tais-toi plus jamais ça!

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags