Les 1001 vies de Michel...

November 22, 2019

 

Michel, infirmier de 64 ans nous a rejoints en septembre dernier, lors de l'Apéridel organisé à Paris.

Infirmier depuis 2007, et libéral depuis 2009, il a attéri sur les bancs de l'IFSI après de multiples expériences.

 

Après avoir débuté sa vie active à la ferme familiale en tant que soutien de famille, et donc exempté de service militaire, il s'installe en tant qu'agriculteur durant 12 années. Il est éleveur dans une petite exploitation et prend un grand soin de ses 120 chèvres.

 

Suite à son divorce, un changement de vie s'opère et Michel met un premier pied dans le monde de la santé en tant qu'ambulancier. Il fera ce métier 5 ans.

 

Puis, Michel veut approfondir le côté humain, il prend en compte la solitude des gens. A la suite d'une formation de 4-5 jours,  il tient 6 longs mois une agence matrimoniale franchisée. Mais faute de clients, il se retrouve en difficulté financière.

 

Un second pied dans le monde de la santé: Michel passe l'examen d'aide-soignant. Coup de foudre avec le contact humain, la relation aux personnes soignées. Ce métier, comme il dit "est tellement éloigné du métier d'agriculteur, mais tellement proche du soutien à mon grand-père en fin de vie quand j'avais 10 ans, je le rasais,..."

Ce métier, Michel l'exercera 10 ans, jusqu'au moment où la frustration de ne pas pouvoir agir sur la douleur (par exemple) fut trop importante.

Sa femme a été moteur et soutient infaillible pour la suite: faire son entrée sur les bancs de l'IFSI.

 

Michel a été financé par la clinique dans laquelle il exerçait en tant qu'aide-soignant. Il faisait les gardes le week-end et durant les vacances en complément.

A 50 ans, les études lui ont semblées difficiles: il n'avait plus la gymnastique intellectuelle des jeunes, et les relations avec ces derniers inexistantes le plus souvent.

Mais Michel est un "winner", il s'accroche,et les liens avec les autres étudiants en reconversion sont forts, à ce jour il est toujours en relation avec eux.

 

Aujourd'hui, Michel sait que la profession d'IDE est faite pour lui.Il est épanoui et accompli professionnellement. Il l'exercera aussi longtemps qu'il pourra.

Michel fait 4/5 formations par an, afin de rester informé et formé. Il a écrit un livret en lien avec l'IFSI à destination des tuteurs.

Il essaye tant bien que mal de faire passer sa passion: réussi avec sa fille qui est infirmière.

Avec ses collègues géogaphiquement proches, il entretient des liens de convivialité, ils mangent régulièrement ensemble.

 

Pour conclure, Michel voit sa vie au travers d'un fil rouge: le syndicalisme.

Quelle que soit sa profession, il a toujours été syndiqué et engangé.

Aujourd'hui, il est élu URPS de sa région.