WE DID IT!

September 17, 2019

 

  Ce lundi 16 septembre, les forces vives de la santé au sein du collectif #sosretraites étaient dans la rue contre la loi dite Macron sur la réforme des retraites.

 

  Pour rappel, le rapport Delevoye sorti en juillet dernier préconise une refonte des 42 caisses de retraite existantes dans un régime universel unique. (cf article UNIDEL du 9 septembre 2019)

 

  Ce collectif, à l'initiative du CNB, rassemble des professions de différents horizons (défense, transports, médical et para-médical). Le point commun est d'avoir une caisse de retraite AUTONOME et excédentaire, dont le rapport ne garantit pas la pérénisation de cet excédent par les professionnels affiliés.

 

La représentation infirmière dans cette manifestation?

 

  Parmi nos 5 syndicats, seul 1 participe activement à ce collectif, les autres ne s'opposant pas, mais n'appelant pas leurs adhérents à la manifestation.

2 syndicats représentatifs négocient actuellement, et, par le biais d'une fédération (FFPS) "considère que la manifestation,...,est prématurée".(communiqué de presse du 4/09 de la FFPS)

 

Et puis.... il y a UNIDEL!

 

  Dès le 14 août, nous avons répondu favorablement à l'appel des avocats.

Les enjeux pour notre profession sont trop importants pour risquer de ne pas être suffisament représentés.

 

  L'accueil du collectif naissant a été très appréciable, constructif, une solidarité et une confiance naturelle se sont immédiatement instaurées.

 

  Chaque profession est à l'écoute des autres, nous avons pu chacun exposer nos propres peurs et difficultés face à cette réforme, et surtout ce rapport en l'état.

 

  Malgré l'image populaire de nantis de certaines professions, nous avons découvert des difficultés, des burn out. Manifester aux côtés de ces professions ne nous donne aucun complexe, et a même été apprécié de ceux qui ont répondu présent à l'appel.

 

  Le CNB nos a offert une place, notre discourt concret, de terrain et dynamique nous a permis de justifier notre position.

 

Le jour J est arrivé

 

 

 

  Après de nombreux appels à manifester sur les réseaux sociaux, dont celui de Peggy D'Hahier, publié le 16 septembre au matin, nombre de nos adhérents nous ont rejoints à Paris.

 

  Nous avons retrouvé le syndicat IDEL participant, nous avons gonflé notre ballon fraîchement arrivé de l'usine (merci Peggy!), déployé notre banderole qui nous suit partout depuis 2016, réajusté nos lacets, et nous nous sommes mis en marche aux côtés de toutes les professions en danger.

 

 

  Au total, nous étions 20 000 dans les rues à arborer le slogan:

"NON NON NON à la réforme Macron!

OUI OUI OUI aux professions unies!"

 

Tous réunis dans un but commun: défendre notre caisse autonome.

 

Les médias:

 

  Les interviews se sont enchaînées, la couverture médiatiqe a permis, enfin, de faire la différence entre régimes spéciaux et régime autonome.

Parmi nos adhérents, Virginie et Peggy ont pu porter la voix des IDELS, un grand merci à elles.

 

  Nos affiches, que nous avions épinglées à nos blouses, nos badges autocollants, et notre ballon nous ont permis d'être visibles, d'interroger et d'ouvrir des discussions, tant avec les autres professionnels qu'avec les médias.