11/05/2017: Lettre à Emmanuel Macron

May 11, 2017

 

 

 

 

 

 

Union Nationale des Infirmiers

Diplômés d’Etat Libéraux

28 rue de la Pomme Chailleux

35520 MELESSE

 

 

Melesse, le 10 mai 2017

 

 

 

 

Monsieur Le Président de la République Française

Palais de l’Elysée

55 rue du Faubourg Saint Honoré

75008 PARIS

 

 

Lettre recommandée avec accusé de réception

 

 

 

Monsieur le Président,

 

 

 

L’association UNIDEL vous adresse ses félicitations pour votre récente victoire. Comme vous, nous voulons y croire, comme vous nous pensons que rien n’est impossible. Notre confiance vous oblige, saurez-vous prendre des risques et porter notre élan ?

 

Vous comptez lancer un grand cycle de consultations avec les représentants des professionnels de santé afin de pouvoir avancer sur nos problématiques prioritaires. Nous souhaitons participer pleinement à cette réorganisation en qualité d’infirmiers libéraux et être reçus.

 

Monsieur le Président, nous vivons une vraie crise. Notre système de santé va mal. Nous, soignants, sommes épuisés, abimés, beaucoup ont perdu espoir et le taux de suicide ne cesse d’augmenter. Vous ne devez pas ignorer que nous sommes en première ligne, chaque jour, au domicile de nos patients, ces français qui vous ont accordé leur confiance pour les cinq années à venir. Nous prenons la mesure de l’importance de notre rôle, essentiel au maintien du tissu sanitaire et social de notre pays. Mais nous craignons pour l’avenir, celui des français, le nôtre !

 

Nous, infirmiers libéraux, sommes les premiers acteurs de santé en charge des patients au retour de l’hôpital. Quelle place nous reconnaitrez-vous ?

 

Monsieur le Président, nous souhaitons échanger sur les questions suivantes :

 

  • Ferez-vous des soins de ville du secteur libéral, la filière naturelle du retour à domicile après une hospitalisation en structure ? L’hospitalisation à domicile (HAD), dont les coûts sont nettement supérieurs à la prise en charge libérale, doit être réservée à des cas particuliers. Nous vous demandons de privilégier une approche aussi qualitative que quantitative.

 

  • Impliquerez-vous les infirmiers libéraux dans l’organisation des soins ambulatoires ? Nous avons tous les compétences nécessaires à l’appui des médecins généralistes.

 

  • Nous aiderez-vous à faire respecter notre profession et remettre les valeurs humaines au cœur de la santé ?

 

  • Favoriserez-vous la coordination et la communication entre l’hôpital et les libéraux dans le but de fluidifier le parcours de soins et améliorer la prise en charge du patient ?

  • Réaffirmerez-vous la liberté de choix du patient de son professionnel de santé comme stipulé dans la loi du 4 Mars 2002 (Code de la Santé Publique) ?

 

  • Serons-nous toujours dans le collimateur des Caisses Primaires d’Assurance Maladie, contrôles renforcés et destructeurs du fait d’une nomenclature obsolète et inadaptée ?

 

  • Consulterez-vous les professionnels de terrain pour les prises de décision importantes qui les concernent ?

 

  • Serez-vous le premier Président à comprendre que les économies au profit de la Sécurité Sociale seront bien plus intéressantes, à court et à long terme, si les compétences des infirmières libérales sont élargies et adaptées aux problématiques de la médecine de la ville,

 

  • Serez-vous le premier Président à impliquer massivement les infirmières en matière de prévention, compétence où leur science prend tout son sens ?

 

Nous demandons de la considération, de la confiance et du respect.

 

Aimez vos infirmiers et ensemble nous avancerons.

 

L’espoir est en marche !

 

 

Nous restons à votre disposition afin de convenir d’une rencontre dans les prochaines semaines, et vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre profond respect.

 

 

 

 

Alexandra CANTAREL

Présidente d’UNIDEL

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter